Les cheveux crépus ou frisés ne disparaîtront jamais !

Le fait que les femmes noires et métisses choisissent de garder leurs cheveux crépus ou frisés ne date pas d’aujourd’hui. En fait, le phénomène remonte à bien longtemps, même si le nombre d’adeptes a considérablement diminué au fil des années. Mais heureusement, les choses changent, et de façon positive. Beaucoup de personnes ont  tendance à penser que le mouvement “nappy” est récent. Certes, l’appellation “nappy” est récente, mais pas le mouvement en lui-même.

Les astuces de grand-mère

Malgré les difficultés liées à l’entretien des cheveux crépus, certaines femmes ont réussi à les dompter grâce à différentes astuces. Ces astuces ont souvent été transmises de mère en fille pendant plusieurs siècles. C’est ainsi que pour certaines femmes, des beurres comme le beurre de karité ou le beurre de cacao sont des “must-have”. D’autres par contre parlent des huiles végétales comme de véritables élixirs de beauté.

Toujours est-il que ces astuces fonctionnent, agissant de manières diverses en fonction de la structure capillaire de tout un chacun. Ainsi, les effets du beurre de karité par exemple peuvent s’avérer positif chez une femme A.  Par contre, le même beurre pourrait être mauvais pour les cheveux d’une femme B. Plusieurs personnes n’ont pas eu la chance de connaître ces astuces de grand-mère. De plus, il y avait sur le marché africain très peu de produits destinés à l’entretien des cheveux crépus. L’option la plus simple jusqu’à un passé récent consistait donc à défriser les cheveux afin de les rendre malléables plus facilement.

Une prise de conscience salutaire

Depuis quelques années, les connaissances sur l’entretien des cheveux frisés ne sont plus l’apanage d’une catégorie de personnes. En effet, il existe à présent plusieurs sites et blogs faisant la promotion des cheveux naturels. C’est sans compter le fait que de nouvelles marques se développent sur le continent africain. En prenant en compte le fait que de nombreuses femmes se sont pendant longtemps défrisés les cheveux parce qu’elles ne savaient pas comment en prendre soin, il est assez logique qu’elles réfléchissent désormais à deux fois. Surtout lorsqu’on sait que le défrisage n’est pas sans conséquences.

En ayant la possibilité d’être informées sur comment entretenir les cheveux frisés, ces femmes peuvent arrêter le défrisage. C’est d’ailleurs le constat qui est fait, car on assiste depuis le début des années 2000 a une véritable prise de conscience. Aujourd’hui, il y aurait en effet environ 60 % de défrisage pour 40% naturel. Il y a quelques années par contre, on était à 95 % de défrisage”. Les femmes sont donc désormais nombreuses à s’inscrire dans la réappropriation de soi, et à trouver de la liberté dans le port de leurs cheveux naturels.

Des ambassadeurs infatigables pour les cheveux crépus

L’entretien des cheveux crépus peut devenir contraignant lorsqu’on ne sait pas pourquoi on a choisi de revenir au naturel. Il faut avant tout aimer ses cheveux et savoir que plus ils se portent bien, mieux c’est pour vous. Avoir tout le temps besoin d’un foulard qui marie avec la tenue que vous voulez porter afin de cacher une alopécie naissante ou qui a déjà fait ravage peut devenir vite fatiguant. Il serait juste préférable d’avoir une belle touffe saine que vous pourrez arborer fièrement lors de vos sorties ou pour vous rendre au bureau.

Pour avoir un tel résultat, vous devez avoir une bonne routine capillaire. Et si possible, faites vous suivre par des spécialistes pour avoir des conseils personnalisés. Les cheveux crépus ne sauraient disparaître, car ils auront toujours des ambassadeurs. Des personnes qui seront fières de garder leurs cheveux naturels et de les présenter au monde entier tels qu’il sont.

Miss Mayotte 2015 : ambassadrice des cheveux crépus
Miss Mayotte 2015 : ambassadrice des cheveux crépus

Auteur : Steve-Miguel

Votre avis nous intéresse

Commentaire(s)